Attendre avec impatience puis enfin tenir ce précieux parangon entre ses mains, précieux trésor dont on sait qu’on l’aime déjà… Le voilà, il est là et il est beau, le dernier opus de Denez.

b_l

14 ans qu’il ne nous avait pas été proposé de version live des œuvres de Denez. Puis-je déjà dire que l’attente valait la peine ?

Notons tout d’abord la particularité de ce nouvel opus : il contient deux choses. Un CD, contenant 10 titres et, attention les yeux, un DVD ! Et oui, c’est le petit bonheur auquel on se n’attendait pas. 9 titres en live filmés à Caen, mais également un titre aux Vieilles Charrues et le clip de An old story. De quoi ravir les yeux, les oreilles et le cœur. Mention terre à terre mais néanmoins importante, ce coffret n’est vendu que 22 euros chez Coop-Breizh, ce qui est un prix vraiment bas pour une telle prestation.

L’aspect visuel de cette pépite tout d’abord. Sobre, mais parfaitement soigné. Le triptyque façon digipack (c’est à dire sans boîtier plastique) renferme d’un côté, le CD, de l’autre le DVD et au centre, un livret avec quelques clichés. Les disques en eux-mêmes sont sérigraphiés, détail notable pour une production en faible nombre d’exemplaires. Un très bel objet donc, sur lequel on sent l’envie de détail mais surtout l’envie de faire plaisir à l’auditeur.

f_l

 

La partie CD du coffret se compose donc de 10 titres, choisis parmi les anciens comme les nouveaux chants de Denez. La part belle est donnée à Ul liorzh vurzhudus mais on retrouve avec plaisir Gwerz Kiev et une version un peu plus lente que d’habitude de E Garnison !

Notons le soin pointilleux apporté à l’acoustique de ce CD. Il convient je pense de louer le travail technique effectué dessus, pour arriver à un tel point de cristallinité du son. Je n’ai relevé aucun manque à l’écoute, les instruments sont équilibrés, jamais noyés et la voix de Denez justement mise en avant. On sent la parfaite maîtrise technique des preneurs de son et du monteur/mixeur final, Nicolas Rouvière. Je tire mon chapeau à un tel niveau de qualité !

La partie DVD quant à elle se compose de 9 trop courts titres et bénéficie d’un chapitrage simple et efficace, par titres et bonus. La qualité de l’image est tout simplement parfaite. Les plans serrés sont d’une impeccable netteté et les plans grue-girafe donnent le vertige. Mais un bon vertige ! C’est beau, mine de rien, vu de là-haut ! Les plans larges et rapprochés sont alternés de manière dynamique mais pas agaçante, et la part belle est faite aux musiciens.

d_l

9 titres donc, dont l’un de mes titres préférés, Son alma Ata et de manière plus inattendue Gortoz a ran en version acoustique, qui étonne par l’absence de voix féminine mais qui au final porte tout autant. La présence toujours discrète mais tellement intense de Denez sur scène ne peut pas laisser indifférent … Et puis, le sourire qu’il arbore lorsque le bagad de Mélinerion arrive sur scène ne peut qu’émouvoir. On sent la joie, le bonheur d’être là, le plaisir de partager sur scène. D’ailleurs, quelle puissance dans ce titre, il est extraordinaire, tout bonnement. Enfin, la présence des danseurs aux pas remuants ajoute une touche de saveur à l’ensemble visuel.

g_l

Notons également la très belle présence des musiciens, tous franchement plus talentueux les uns que les autres, affichant de beaux sourires de joie et de bonheur d’être sur scène. C’est une bien belle formation que celle apportée à ces concerts. Le violoniste Jonathan Dour est parfait, discret mais éclatant, le percussionniste Thomas Ostrowiecki est sautillant et souriant, l’accordéoniste Alain Pennec transpire de joie, le guitariste Antoine Lahay sérieux et concentré dans son talent,  Cyrille Bonneau étonne par la pluralité de ses savoirs en instruments à vent, et le contrebassiste Jérôme Seguin est tout en mesure. D’ailleurs, c’est toujours avec sincérité que Denez présente ses comparses sur scène.

Denez quant à lui nous démontre une fois de plus son talent en matière de scène. La sobriété dans la gestuelle, dans les tenues choisies, l’humour bon enfant dans les apartés, et la beauté dans les interludes habillent et ponctuent délicieusement ce live.

C’est donc un très bel objet que nous offre là Denez, un disque à posséder absolument, tant par son contenu musical, que vidéo, que par sa qualité sonore absolument impeccable. On retrouve un Denez au sommet de son art, présent, poignant, puissant dans son chant et toujours parfait dans ses interprétations. Une œuvre qui touche, une œuvre qui émeut et qui, en effet, pour ma part, me rapproche un peu des étoiles.

c_l

Denez, Denez Prigent, gwerz, prigent, chanteur breton, gortoz a ran, an hini a garan, chanteur de gwerz breton, bretagne, breizh, musique celtique, denezprigent, mari boine, lisa gerrard, A-unvan gant ar stered

error: Gortozaran.com